La maison des Chomroo est un véritable melting pot. Des meubles et des accessoires de déco aux influences variées et venant des quatre coins de l’Asie se réunissent dans un intérieur au design moderne. Tout en équilibre.

S’il existe un dénominateur commun à cette maison, c’est bien la recherche de l’équilibre à travers l’harmonie des matériaux, des structures et des tissus.

Si au départ, les Chomroo n’avaient pas d’idée précise en tête, au fil de leurs nombreux voyages à Bali, en Inde ou en Chine, les différentes pièces de la déco et du mobilier se sont assemblées telle une évidence. Cette famille d’artistes recherchait de grands espaces pour exprimer et nourrir sa créativité.

«J’ai la chance de voyager régulièrement. Et quand je vois quelque chose d’intéressant, je l’achète. Au début, la maison était pratiquement vide et on l’a laissée telle quelle pendant assez longtemps. La décoration s’est faite petit à petit mais il reste encore beaucoup à faire notamment à l’étage», explique Asmita Chomroo.

Si la plupart des objets et des meubles ont été achetés ailleurs, quelques uns sont d’ici ou ont été fabriqués par des artisans locaux. «Beaucoup de meubles proviennent de Bali, car ils ont ce côté rustique et artistique que j’apprécie énormément. Ces artisans accordent beaucoup de valeur à la création», poursuit la propriétaire. Un sentiment de sérénité règne dès qu’on franchit la porte d’entrée. Sentiment accentué par la blancheur des murs, la palette de couleurs neutres et apaisantes, et les meubles qui jouent à fond la carte minimaliste. Un équilibre exquis. Les plans ouverts et aérés sont parfaits pour créer des intérieurs zen permettant une libre circulation à travers l’espace. Ici, chaque objet a trouvé sa place et raconte son histoire.

l’harmonie-des-matériaux

La pièce à vivre est un véritable décor de film nous faisant faire le tour du monde. Le canapé et la console viennent de Bali, le tapis et les lampes de Jaipur. Au mur sont accrochées des oeuvres de Malcolm de Chazal et de Daniel Ithier. L’harmonie des couleurs et des objets séduit.

canape-console

La hauteur vertigineuse sous plafond impressionne. Un magnifique lustre de Chine et une suspension moderne attirent le regard vers le haut. Même si elles proviennent de cultures et de pays différents, ces pièces semblent avoir été créées pour s’entendre.

Le salon s’ouvre sur la terrasse qui donne, à son tour, sur cette belle piscine rectangulaire à débordement avec un fond en ardoise. Le lit d’extérieur à baldaquin invite, quant à lui, à la détente. Si l’eau est présente à l’arrière de la maison, elle tient aussi une plac e importante dès l’entrée. Elle s’écoule sous la passerelle faite de verre et de bois. La sculpture en pierre du dieu Ganesh a été fabriquée en Inde et la porte d’entrée à Bali. Quant à la terrasse, elle accueille de beaux meubles cérusés. Dont une table fabriquée à partir d’une vielle porte en bois. On adore !

terrasse,-exterieur

Des chambres qui prennent des allures de galerie d’art. Les panneaux en bois sculpté placés au mur sont l’oeuvre d’artisans indiens de Jaipur. La console est le fruit du travail d’un menuisier mauricien qui a l’art de réaliser des meubles modernes et stylés. Ci-dessous , le tapis persan au sol nous fait voyager tandis que les tons pastel des murs et du linge de lit créent une parfaite harmonie.

Tous les coins et recoins de la maison se transforment en espace de création. Ici, on apprécie le décor minimaliste avec la console provenant de Bali,
alors que les vases et tableaux font des clins d’oeil à la nature. L’escalier, aussi imposant que beau, allie bois et inox et a été réalisé par un menuisier mauricien.

escalier-decos

Source: Magazine Lacase No 54
Reportage – Michel Alphonse
Photos – Jean-Noël Ah Kee