La tête dans les nuages, bullez en toute tranquillité dans ce Bubble Lodge installé au bord du lac du restaurant Le Bois-Chéri.


Dormir sous les étoiles, mais à l’abri des aléas de la météo et des piqûres d’insectes ? Voilà une idée de camping cinq étoiles qui pourrait bien plaire aux amoureux de sorties inédites.
Le concept est en lui-même tout simple : des sortes de tentes, ou, pour être plus précis, des bulles fabriquées avec du PVC recyclable transparent pour la partie supérieure et du PVC opaque pour la partie inférieure.
Juste assez pour offrir aux occupants un minimum d’intimité. C’est du reste l’une des raisons de l’installation de ces modules – connus à Maurice sous l’appellation Bubble Lodge – dans des lieux intimistes et bucoliques à souhait, où l’on ne risque pas d’être dérangé par des regards indiscrets, le soir venu.
Les bulles ont donc pris leurs quartiers en bordure du plan d’eau qui se trouve en contrebas du restaurant Le Bois-Chéri.
Deux modules de 4 m reliés à un module “sanitaires” de 3 m de diamètre par un solide système de fermetures à glissières.
À l’intérieur, l’air se renouvelle grâce à deux gaines reliées à des turbines installées dehors. On y respire bien, grâce aux grilles reliées aux conduits d’aération et de climatisation.
Au total, quelque 24 m2 pour apprécier la nature qui se donne en spectacle.
“À proximité des champs de thé, dans un sous-bois tropical, il y avait cette possibilité de voir une faune peu farouche et une flore colorée”, note Laurent Girard, distributeur des
Bubble Lodges à Maurice.
Selon lui, ces bulles pourraient facilement être transposées dans d’autres lieux : un parcours de golf, un hôtel, face à une cascade, en haut d’une falaise ou d’une montagne… Ça fait rêver !


Nous voici dans un petit coin détente, où l’on peut savourer une tasse de thé, avec l’impression d’être en plein air !
Un espace qui s’est transformé, après notre passage, puisque Laurent Girard y a installé un canapé lit qui pourra, au besoin, accueillir des enfants dans le cadre d’un forfait famille.
Quant aux repas, ils sont servis au restaurant Le Bois-Chéri, à une cinquantaine de mètres de là.


A l’intérieur, rien à voir avec nos souvenirs de camping. D’ailleurs, pour éviter aux occupants des Lodges de marcher sur un sol inégal, les bulles sont installées sur un deck surélevé.
Posé sur cette surface plane, le PVC est tout ce qu’il y a de plus confortable, d’autant plus qu’on se déplace pieds nus.
L’aménagement des divers espaces met aussi l’accent sur le confort : une “chambre” avec literie haut de gamme, et un espace pour se débarbouiller, avec des toilettes sèches.
Quant à la douche, elle se trouve à l’extérieur. La touche “nature” est omniprésente, même dans le choix du mobilier et des accessoires.
Du teck brut pour le lit ou la console et des couleurs neutres pour la literie. On notera par la même occasion le recours au bois flotté pour le pied de lampe et un imprimé ethnique pour la tête de lit. Ce sont là des matières et textures qui cadrent avec l’ambiance sous-bois mais, explique Laurent Girard, les ambiances peuvent changer en fonction du lieu…


Petit arrêt à l’entrée du Bubble Lodge : l’on y découvre un sas dans lequel on pénètre en faisant bien attention à refermer l’ouverture avant d’ouvrir le deuxième battant, soit celui qui mène à l’intérieur de la bulle.
Sans cette précaution, l’air risquerait bien de s’échapper, et les bulles pourraient s’affaisser ! L’on remarque aussi, sur la droite, la cabine de douche très nature, faite de rondins de bois.

C’est en soirée que le Bubble Lodge révèle toute sa splendeur, lorsqu’il est éclairé de l’intérieur et de l’extérieur, par des spots. Mais pour admirer les étoiles, il faudra, bien sûr, tout éteindre…

 

Source: Magazine Lacase No40
Reportage | Christine DECOSTA
Photos | Jean-Noël AH KEE