Leur floraison est sublime et on ne peut résister à leur charme. Zoom sur les Vandas et les Dendrobiums, deux espèces d’orchidées faciles à cultiver.

Les Vanda
Les Vandas (ce genre compte plus de 70 espèces, et fait partie de la famille des Orchidacées) sont originaires d’Asie tropicale. Monopodiales, elles ressemblent aux Phalaenopsis, notamment en ce qui concerne les fleurs : grandes, vivement colorées et largement ouvertes, déclinées selon les cultivars dans une large palette de roses, de violets, d’orange, et même de bleus… Les Vandas n’ont pas de pseudobulbe et leur feuillage est composé de feuilles longues et étroites, engainantes, disposées en éventail. Les racines aériennes sont nombreuses et abondantes car les Vanda sont des plantes épiphytes.

Culture
Une particularité des Vandas : elles n’aiment pas être cultivées en pot, dans un substrat pour orchidées (pas assez aéré). Elles préfèrent avoir les racines à l’air: idéalement, on les installe dans des paniers ou des plateaux que l’on suspend, les racines formant une véritable cascade sous la plante. Il faut alors veiller à
apporter de l’eau très fréquemment. On peut aussi installer les Vandas dans un contenant ajouré, dans lequel on place de la sphaigne ou, à défaut, des écorces. La culture en vase est également possible. Les Vanda ont besoin de beaucoup de lumière, et, si possible, de lumière zénithale (qui vient du haut). Si la luminosité est insuffisante, la Vanda pourra survivre mais elle ne fleurira pas. Pour maximiser vos chances de floraison, placez l’orchidée devant une fenêtre. Elle y supporte le soleil direct en début ou en fin de journée. Une température comprise entre 18°C et 27°C est favorable aux Vanda.
Elles tolèrent des températures relativement basses (10-13°C) mais elles interrompent alors leur développement. Les Vandas supportent en revanche très bien les fortes chaleurs : 40°C en été ne sont pas un problème pour elles, du moment qu’elles sont suffisamment arrosées.

Arrosage et engrais
Les Vandas, comme toutes les plantes tropicales, ont besoin d’une certaine humidité, notamment en période de croissance.
Mais attention : l’eau stagnante leur est néfaste, car elle entraîne le pourrissement des racines, puis de la plante entière. Évitez aussi d’arroser par le haut pour ne pas risquer de laisser de l’eau dans la rosette de feuilles.
Procédez plutôt par bassinage. Pour les Vandas cultivées en suspension, détachez-les de leur support et faites tremper les racines dans une bassine d’eau non calcaire, pendant une heure. Bassinez tous les jours en été, et une à deux fois par semaine en hiver. Entre deux bassinages, notamment en été, vaporisez de l’eau sur les racines aériennes.
Pour les Vandas en panier avec sphaigne, les
arrosages peuvent être un peu plus espacés (tous les 2-3 jours en été, une fois tous les 15 jours en hiver), car la sphaigne maintient l’humidité autour des racines.
Attention cependant aux excès d’eau : attendez que la mousse soit sèche avant d’arroser à nouveau. En période de croissance, ajoutez à l’eau d’arrosage un engrais liquide adapté aux orchidées. En vente à Rs 975 chez Vaneron.

Les Dendrobiums
Les Dendrobiums, deuxième genre d’orchidées le plus important, en termes de nombre d’espèces, sont des orchidées épiphytes originaires des zones tropicales et sub-tropicales comprises entre l’Asie, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Selon les espèces, elles vivent dans des milieux bien différents les uns des autres (température, humidité, saisons) et ont de ce fait des besoins variés. Les Dendrobiums présentent des tiges dressées constituées de pseudobulbes appelées cannes.

Les feuilles sont plus ou moins coriaces et effilées selon les espèces. La hampe florale porte souvent de nombreuses fleurs : là encore, selon l’espèce et l’hybride (ils sont nombreux), la couleur et la forme des fleurs varient.
Cette orchidée pousse dans un substrat spécial
pour orchidées épiphytes. Elle apprécie la lumière vive sans soleil direct en été. Sa floraison dure entre trois et quatre semaines et survient en été. Comme pour toutes les orchidées, on veillera à ne jamais laisser d’eau stagnante dans la soucoupe, et à rempoter la plante tous les 2 ou 3 ans, après la floraison.
En vente à Rs 650 chez Vaneron.

Source: Magazine Lacase No43
Par | Marie GOUGES
Photos | Jean-Noël AH KEE