Souvent offerte en cadeau, le lucky bamboo est une plante très ornementale qui trouvera sa place dans tous les intérieurs.

Plante souvent offerte en cadeau, le lucky bamboo, tantôt tortueux, tantôt tressé, souvent placé en fagots réunis dans une poterie de style oriental, est toujours très ornemental.
Considérée comme porte-bonheur, cette plante, très présente chez les fleuristes est en fait un arbuste n’ayant aucun rapport avec les bambous. Il s’agit du Dracaena sanderia qui pousse au Cameroun et qui peut atteindre plus de 1,5 m de hauteur pour près d’un mètre d’étalement. De port élancé, il produit des tiges ressemblant à des chaumes de bambous, ce qui lui a valu son nom vernaculaire. Le lucky bamboo, selon la tradition, apporte chance et harmonie dans le foyer de celui qui le reçoit. Le nombre de tiges correspondrait à diff érents types de notions positives ainsi : 3 tiges apporterait le bonheur ; 5 tiges, la santé ; 7 tiges la richesse ; et 8 tiges la prospérité.
Selon les compositions et la forme donnée par l’horticulteur, il sera utilisé pour magnifier un un style très contemporain, mais il s›intègre aussi très bien dans un environnement plus classique.

Culture

Placez le lucky bamboo au plus près d’une source lumineuse sans soleil direct. N’exposez jamais cette plante frileuse à moins de 15°C, elle apprécie la chaleur tout au long de l’année. Le lucky bamboo est souvent cultivé dans l’eau. Pour la maintenir claire, ajoutez un petit morceau de charbon de bois. Une culture dans un mélange de terre de jardin et de terreau est envisageable. Placez alors un lit de billes d’argile au fond du pot pour assurer un bon drainage. Les sujets plantés en terre ne doivent pas avoir les racines constamment immergées. Un arrosage par semaine est largement suffi sant en hiver. En été, laissez sécher le substrat sur 3 cm en surface avant d’arroser à nouveau. N’hésitez pas à faire un apport d’engrais pour plantes vertes une fois par mois quel que soit le mode de culture. N’oubliez pas de supprimer la poussière accumulée sur les feuilles grâce à un bassinage sous la douche ou d’une éponge humide.

Multiplication

La multiplication de cette plante est aisée ; il suffi t de couper la tige en plusieurs morceaux que vous mettrez à raciner à l’horizontale un oeil tourné vers le ciel sur un substrat de terreau allégé par une bonne part de sable. L’humidité devra alors être constante.

Source: Magazine Lacase No46
Par | Marie GOUGES
Photo | Jean-Noël AH KEE