Février 2016 a été enregistré comme le mois le plus chaud depuis le début des relevés de température en 1880* ! Et ce n’est que le début d’année… Les effets du réchauffement climatique n’ont jamais été aussi manifestes, et cela se ressent de plus en plus au quotidien. La bonne nouvelle, c’est que ces effets peuvent être contrés si nous y mettons tous du nôtre. Bien que l’on dise que l’exemple doit venir “d’en haut”, la protection de l’environnement est l’affaire de tous, pas seulement celle de l’Etat. Pour apporter notre pierre à l’édifice, il suffit juste d’avoir la main verte ! Ça vous tente ? Alors voici quelques petits conseils faciles et ludiques pour un jardin écolo ; bref, une façon alternative de jardiner et d’aménager votre propre petit coin de paradis 100% vert.

Privilégier les plantes locales

Les plantes exotiques sont souvent un moyen de diversifier un jardin. Cependant, elles requièrent plus d’eau, de produits chimiques et d’engrais que les plantes locales. Il vaut mieux donc privilégier les plantes indigènes qui pousseront sans grandes difficultés et plus naturellement, étant dans leur environnement naturel.

Favoriser le compostage

Voilà un excellent moyen de se débarrasser de ses déchets ménagers, de faire un peu de tri et de protéger la nature par la même occasion. Fabriquer son propre compost est facile, et peut surtout s’avérer pratique. Il suffit d’installer une poubelle supplémentaire chez vous et d’y jeter vos déchets biodégradables tels que le papier ou les pelures de fruits et légumes. Pour un meilleur compost, favorisez les pelures de bananes, de choux ou de calebasses.

Planter moins de gazon

Nombreux sont ceux qui désirent une belle pelouse, plus verte que celle du voisin d’à côté… Cependant, cela nécessite énormément d’arrosage quotidien. Planter moins de gazon permet donc de diminuer notre consommation d’eau. Cela permet aussi de favoriser la plantation de plantes indigènes qui requièrent moins d’arrosage et d’engrais. Au lieu d’un simple gazon, vous aurez donc une plus belle flore dans votre jardin. Moins de gazon veut aussi dire moins d’utilisation de tondeuse.

Recycler les récipients usagés

Si vous vivez en appartement ou dans un espace limité, aménagez votre jardin vertical ! Vous n’aurez besoin que de quelques étagères supplémentaires, d’un peu de terre, de compost et de vos récipients usagés (bouteilles en plastiques, bidons de lait, boîtes de conserve…). Vous pouvez y mettre des plantes d’intérieur ou des herbes aromatiques, comme du thym ou du basilic, qui embaumeront l’espace. Avec un peu créativité et quelques idées, vous obtiendrez un jardin vertical design et tendance.

Des arrosoirs de fortune

Vos bidons usagés s’entassent et vous ne savez pas quoi en faire ? Il vous suffit d’en faire des arrosoirs de fortune ! Moins encombrant et plus légers que les arrosoirs traditionnels, ils arroseront tout aussi bien vos plantes. Quelques petits trous dans le bouchon et le tour est joué !

Récupérer l’eau de pluie

Investir dans un système de récupération d’eau de pluie est un investissement pour toute une vie. En effet, cela représente des économies pour votre poche mais aussi pour Dame Nature ! Placé sous votre gouttière, ce système de récupération doté d’un filtre collectera l’eau de pluie qui servira à l’arrosage de votre jardin. Il peut même être doté d’un tuyau d’irrigation qui alimentera directement votre jardin. Pratique, non ?

Voilà de simples gestes bons pour la planète… et pour votre porte-monnaie ! Alors, qu’attendez-vous pour passer au vert ?

* Selon l’Agence océanique et atmosphérique des Etats-Unis