Concevoir son jardin soi-même est un exercice complexe. Un paysagiste saura concevoir un jardin qui vous ressemble et qui embellira avec les années. Le point avec les spécialistes.

Des rosiers colorés, du jasmin parfumé, des arbres fruitiers, des herbes aromatisées, tant de choses que vous rêvez d’avoir dans votre jardin. Le hic : comment aménager ce petit coin magique ? Faire appel à un paysagiste peut donc s’avérer utile pour ne pas faire d’erreur.

Quelle est la valeur ajoutée du paysagiste ?

Le paysagiste a une vision globale du jardin. Il sait organiser la végétation, la circulation et la décoration afin de coller au mode de vie de son client. D’où l’importance qu’il sache poser les bonnes questions. Selon si la personne vit seule, en couple, avec des enfants, des animaux, si elle reçoit beaucoup ou non, si elle aime jardiner ou non, on ne concevra pas le même jardin. Le paysagiste saura exprimer tout cela dans le paysage du jardin.

L’art du jardin s’appuie sur des techniques complexes et il fait l’objet d’un apprentissage de plusieurs années. Selon Benoit Mariette, directeur d’ESP Landscapers, le paysagiste est comme un architecte des espaces verts, qui se sert de son imagination et de sa créativité pour mettre en valeur des espaces ou paysages.

Outre la réalisation de beaux jardins, le paysagiste est tenu à vous conseiller sur l’orientation dans vos choix d’aménagement, mais également pour un entretien futur. En effet, le paysagiste, ayant une parfaite connaissance des plantes, vous guidera pour sélectionner les végétaux adaptés à vos attentes en termes d’esthétisme, de durée de vie, de facilité d’entretien ou d’aspect écologique, tout en tenant compte des besoins de chaque espèce en matière de nature de sol, d’exposition à la lumière, d’apport d’eau, de résistance aux climats, etc.

Faire appel à un paysagiste, c’est donc la garantie d’un aménagement de qualité, pérenne et respectant vos envies.

Comment opère-t-il ?

Lors de la ou des premières visites chez le client, le paysagiste prend note de ses souhaits et de ses besoins. Ils discutent du concept paysager ainsi que du style et de l’aménagement paysager que le client souhaite. Le paysagiste propose ensuite des idées et une palette de plantes. Benoit Mariette ajoute qu’il prend aussi note des facteurs tels que le climat, l’orientation de la maison, la pente, etc.

Le paysagiste prépare ensuite le plan conceptuel du jardin. Dès que celui-ci est validé par le client, le paysagiste produit le plan d’aménagement paysager détaillé comprenant le positionnement exact des éléments végétaux et minéraux. S’ensuit l’aménagement paysager du jardin ainsi que la maintenance dès l’installation terminée.

Le budget ?
Vincent Marin, directeur de MyLandscapes Co. Ltd, confie qu’il faut compter « à partir de Rs 10 000 pour deux visites du site suivies du devis, du sketch et du bill of quantities des matériaux requis ». D’autre part, Benoit Mariette précise que le prix varie beaucoup en fonction de la superficie du terrain, du nombre de révisions du plan ainsi que de la complexité du plan d’aménagement paysager. Certains plans peuvent aussi inclure des éléments minéraux tels que des pergolas, des fontaines, des bassins ou des allées piétonnières.

Oui, pour faire une étude de jardin, par exemple. Il peut imaginer le futur jardin avec ses allées, ses haies, les espaces à vivre, éventuellement une pergola, et les plantes, bien sûr. Le client pourra ensuite faire lui-même son jardin, petit à petit. Cela lui évitera bien des erreurs qu’il aurait faites en travaillant seul.

Ses devoirs

  1. Harmoniser le jardin : choix d’un style de jardin, d’une ambiance, de teintes assorties aux éléments présents. Ne pas oublier que le jardin est le prolongement de votre maison.
  2. Adapter le contenu du jardin suivant les besoins : potager, stock de bois, aire de jeux, stationnement, abri de jardin…
  3. Composer avec l’environnement : vue à dégager, défaut à camoufler, enveloppe végétale présente. Le but étant d’intégrer parfaitement l’aménagement à son environnement proche.
  4. Créer des espaces fonctionnels : espace accueil, espace repos, espace technique. Cette différenciation contribue d’une part à une meilleure gestion de l’espace et d’autre part à une implantation optimisée des éléments du jardin.

INSPIREZ-VOUS !