Bien choisir ses ouvertures vous permettra de gagner en confort thermique, acoustique, fonctionnel et esthétique. Suivez le guide.

Comment choisir sa porte d’entrée ?

Reflet de l’identité de la maison, la porte d’entrée représente un choix important. Elle est la première chose que les visiteurs découvrent et elle est parfois visible par de nombreux passants. Au-delà d’un critère esthétique, la porte d’entrée a besoin d’être sécurisée, d’avoir une bonne isolation thermique et acoustique (surtout dans un environnement bruyant), d’être bien posée afin de garantir une fermeture optimale au quotidien et d’être étanche à l’air et à l’eau. Autant de qualités nécessaires pour assurer un bien-être à l’intérieur de la maison. En bois, en aluminium, en PVC ou en acier, la porte d’entrée se décline dans des styles variés pour satisfaire tous les goûts. Avec une couleur audacieuse, une partie vitrée, elle est personnalisable à souhait. Le tout étant de ne pas se tromper sur le modèle défini… Une porte d’entrée se garde en moyenne trente ans ! En construction ou en rénovation, selon l’exposition, la région ou l’environnement, plusieurs paramètres sont à prendre en considération pour avoir un modèle adapté à ses besoins et ses envies.

La sécurité
Point d’entrée dans une maison, la porte doit avoir toutes les qualités nécessaires pour assurer la sécurité des habitants. La bonne sécurité de la porte d’entrée passe par sa conception elle-même et un lot d’options : la serrure, le type de cylindre, le nombre de points de fermeture, le renforcement du panneau, etc. En règle générale, les principales demandes reposent sur cinq points de fermeture (anti-dégondage), un cylindre sécurité, une conception sur monobloc. Une épaisseur de plus de 70 mm est aussi rassurante. D’autres aspects sont à surveiller, selon les besoins plus ou moins élevés en termes de sécurité. Le barillet (ou cylindre), ce système dans lequel on met la clé, connaît de grandes différences de qualité. Le vitrage est aussi à prendre en compte, il doit être feuilleté avec une feuille de verre et une feuille plastique, résistant en cas d’infraction. Lorsque le vitrage casse, les débris de verre restent en place.

La pose
Elle doit être faite dans les règles de l’art, au risque d’avoir des problèmes au quotidien à l’ouverture. La qualité d’une porte d’entrée se résume à 50 % par sa conception et à 50 % par sa pose. Bien installée, la porte est aussi étanche à l’air et à l’eau.

L’isolation thermique
L’isolation thermique de la porte assure un bienêtre au sein de la maison. Elle est caractérisée avec une valeur Ud qui permet de la notifier. Un chiffre variable selon la technologie de la porte d’entrée (sa conception), la présence d’un vitrage, l’épaisseur, etc. Plus la valeur Ud est petite, plus la porte d’entrée est isolante. Une porte avec un Ud entre 0,9 et 1,7 a des qualités d’isolation suffisantes et permet d’être au mieux dans son foyer. À condition que le reste de la maison soit bien isolé aussi.

Le bon matériau
Le plus isolant et le meilleur rapport qualité/prix reste le PVC, avec les allures de l’aluminium, une isolation thermique performante et une esthétique travaillée. Le PVC est aussi très simple à l’usage avec des atouts forts. Très facile à entretenir, il est aussi résistant en milieu pollué ou dans les maisons soumises à l’air marin. Les styles sont nombreux. D’apparence, il est moins contemporain que l’aluminium et son prix grimpe avec de la couleur.
L’aluminium est le matériau tendance pour les portes d’entrée. Ultra résistant, il ne demande aucun entretien. Il existe en plein de couleurs et il permet
d’avoir une face en bois à l’intérieur, par exemple. Il est doté d’un style moderne et a une esthétique épurée. Dans un autre registre, le bois évoque une belle porte d’entrée. Il peut avoir l’esprit que l’on souhaite, contemporain ou traditionnel, tout en étant relativement économique. Il a l’avantage d’être chaleureux mais l’inconvénient de devoir être lasuré tous les 2 ans.

Les dimensions
Avec des dimensions références de 215 cm en hauteur et 90 cm de mur à mur, la largeur d’une porte d’entrée se définit avec soin. Le critère important est la largeur de passage utile. Autrement dit, la largeur nécessaire pour le passage dans la vie de tous les jours. Si l’on a l’habitude de franchir sa porte seule, avec une poussette ou un fauteuil roulant. Par exemple, dans ce dernier cas, la largeur utile est de 83 cm. Les dimensions de la porte d’entrée sont aussi variables selon le type des travaux : construction d’une maison neuve ou rénovation. Dans une construction neuve, on peut prévoir une plus grande largeur, avec une partie fixe éventuellement, afin d’entrer ou sortir un meuble. Mais attention, une porte avec une grande largeur n’est pas si confortable qu’on l’imagine. Elle peut être lourde et imposante à l’usage.


La couleur

Comme une porte d’entrée se conserve 30 ans, la couleur est souvent le fruit d’un choix de raison plus que de passion. Le blanc et le gris restent des
incontournables. On prévoit aussi de coordonner la porte d’entrée avec les autres menuiseries comme les fenêtres. La finition et l’aspect de la surface (satiné, mat, sablé, etc.) sont aussi déterminants. Le satiné est facile d’entretien, le sablé dissimule les rayures et le givré, avec une certaine matité et un aspect velours, est résistant.

Avec ou sans vitrage
Lumière et style, une vitre est un atout pour une porte d’entrée. Elle cache aussi certaines qualités inattendues. La porte d’entrée vitrée n’exclut pas
une bonne sécurité ! Avec un vitrage feuilleté, elle est parfois plus solide qu’une porte pleine. Un vitrage feuilleté a différents niveaux d’épaisseurs (double ou triple) pour optimiser la sécurité, rassurer les occupants et ralentir l’intrusion. Si besoin, les propriétaires peuvent ajouter une grille, en
plus d’être un atout esthétique, elle renforce le sentiment de sécurité. Une porte d’entrée vitrée amène aussi de la lumière et, selon l’environnement autour, c’est l’occasion d’avoir une ouverture vers l’extérieur. La vitre est souvent envisagée pour amener de la lumière. Selon le vis-à-vis, le sablage du vitrage préserve une certaine intimité.

Le style
La façade détermine aussi le choix de la porte d’entrée. C’est assez malin d’avoir une photo de sa façade en allant choisir sa porte d’entrée afin de
s’assurer qu’elle s’intègre bien.

Une bonne isolation acoustique
Dans certains cas, la porte d’entrée est aussi une façon de s’isoler du bruit. On y pense moins mais une porte d’entrée avec un double ou triple
vitrage a de belles performances d’isolation acoustique, plus qu’une porte pleine non spécifique. Pour une bonne isolation thermique, on allège la porte, alors que pour une bonne isolation acoustique, on l’alourdit. C’est donc un juste milieu à trouver, un compromis à faire.

Bonnes adresse : Kosi-Xpanda, Aluchic, Stone Art, Li Tung Sang, Wong Chap Lan & Co. Ltd.

porte-d-entree

Baies vitrées… et la lumière fut !

Plus moderne qu’une porte-fenêtre à ouverture classique, la baie coulissante remporte aujourd’hui tous les suffrages. Glissant sur le côté grâce à un système de rails, elle ouvre largement la maison vers l’extérieur, sans encombrer l’espace intérieur. Son esthétique contemporaine convient à tous les styles d’habitats ; en rénovation, elle apporte une nouvelle jeunesse aux anciennes bâtisses. Osez le contraste !

Sur de bons rails
La baie coulissante offre la possibilité de multiplier les vantaux sur la longueur du mur pour faire entrer un maximum de lumière dans la maison. Plusieurs configurations sont possibles : de deux à quatre vantaux sur deux rails ou de trois à six vantaux sur trois rails ; certaines baies allant même jusqu’à aligner quatre ouvrants sur quatre rails ! Selon le nombre de rails choisi, l’ouverture sera latérale ou centrale. Une fois l’ensemble des vantaux rabattu sur le côté, l’ouverture correspond alors aux trois quarts de la surface totale. De quoi réaliser de véritables murs vitrés, tout en obtenant une incomparable sensation de «dedans-dehors».

Avec ouverture panoramique
Toujours plus hautes, toujours plus larges, les nouvelles baies coulissantes affichent des dimensions exceptionnelles. Il existe ainsi des vantaux de plus de 4 m de long pour une hauteur de 3,50 m. Certaines baies peuvent même atteindre 6 m de haut, pour des projets hors norme, rendus possibles grâce à l’utilisation de profilés en aluminium. Un matériau suffisamment résistant pour ne craindre ni la déformation ni les intempéries, sans nécessiter un entretien particulier. Des baies vitrées d’angle sont également disponibles, qui s’ouvrent de part et d’autre sans poteau intermédiaire.

Pour une luminosité maximale
Qui dit aluminium dit finesse. C’est de plus en plus vrai : les industriels s’attachent à créer des menuiseries aussi discrètes que possible afin de laisser la part belle au vitrage, donc à la lumière. C’est aussi une question d’esthétique : le design actuel est à l’épure. Les profilés peuvent être galbés, mais la tendance est de les choisir droits pour un résultat encore plus contemporain. Pour accentuer cet effet de modernité et augmenter l’apport de lumière, vous pouvez opter pour des coulissants à ouvrant caché. La partie mobile de la fenêtre est alors entièrement dissimulée derrière son encadrement, ce qui rend ses lignes encore plus fines. Le cadre, appelé «dormant», peut être totalement encastré dans les murs pour une esthétique définitivement minimaliste.

Dégagez le passage !
Encore plus fort, le galandage permet à la baie coulissante de disparaître dans l’épaisseur du mur lors de son ouverture, pour libérer totalement le passage. Réservé aux baies à un ou deux vantaux sur un rail, ce système peut également équiper les modèles à deux vantaux sur deux rails ou à quatre vantaux sur deux rails, pour une ouverture XXL.

Avec motorisation
Dotée d’un double voire d’un triple vitrage, la baie coulissante panoramique peut se révéler compliquée à manipuler en raison de son poids. Pour les projets de grandes dimensions, vous pouvez choisir un système de motorisation intégré à la baie.

Un seuil extra-plat
Pour pouvoir être encastré au sol, le seuil des baies vitrées nécessite d’importants travaux de maçonnerie. En installant la baie vitrée à même le sol, le seuil, d’une hauteur d’environ 50 mm, sera alors saillant. Cela peut devenir un problème, surtout si vous avez l’habitude de marcher pieds nus. Dans ce cas, choisissez une baie avec un seuil extra-plat : d’une hauteur de 20 mm, celui-ci ne nécessite pas de travaux d’encastrement.

Bonnes adresses : Kosi-Xpanda, Aluchic, Waysmart system.

baie-vitrees

Un film solaire très pratique

Améliorez vos conditions de vie et votre consommation d’énergie en utilisant moins la climatisation l’été grâce au film solaire commercialisé par Birmingham Glass Solutions Ltd. Le film solaire adhésif pour fenêtre et porte anti-chaleur est anti-UV et réduit l’éblouissement solaire. Grâce à ce film solaire, réduisez vos coûts de refroidissement, vos factures d’électricité de 30 %, protégez votre famille, vos meubles et vos tissus des rayons UV. Il permet également de réduire l’éblouissement tout en préservant la lumière naturelle. À peine visible et anti-rayures. Ce produit est garanti 10 ans.

film-solaire-birmingham

Quelle fenêtre pour ma maison ?

Choisir une nouvelle fenêtre, c’est mieux pour s’isoler de la chaleur et du bruit, faire des économies d’énergie et gagner en luminosité grâce à des profilés plus fins. Mais c’est aussi un parti pris esthétique. Quel que soit le matériau retenu, on joue la personnalisation : ouverture (battante, oscillobattante, coulissante, châssis fixe…), format (cintré, triangle…), design de la poignée (droite, galbée ou plate), etc. Faites-vous plaisir !

L’aluminium pour une note contemporaine
Il a toute sa place dans un projet de rénovation. Son design droit et épuré contraste joliment avec les matériaux de construction traditionnels comme la pierre ou la brique. On l’apprécie pour l’extrême finesse de ses lignes, qui offre un gain de lumière maximal. Les baies en aluminium sont comme des cadres ouvrant sur l’espace extérieur. Pour une esthétique minimaliste, misez sur des profilés droits plutôt que galbés et optez pour des fenêtres battantes avec ouvrant caché : les parties ouvrantes de la baie sont invisibles
depuis l’extérieur car dissimulées derrière le «cadre» de la fenêtre. Résultat : des lignes nettement plus fines.

Des couleurs tendance
Grâce à un thermolaquage garanti jusqu’à 25 ans, l’aluminium se décline dans des centaines de coloris. On peut même choisir la bicoloration, pour des teintes différentes à l’intérieur et à l’extérieur. La tendance ? Les tons noirs, gris ou bruns, qui soulignent la finesse des menuiseries. Mais aussi les effets métalliques grainés, givrés ou patinés, qui jouent subtilement avec la lumière : zinc, rouille, titane, champagne… Les gris argentés et les blancs sophistiqués s’accordent bien aux intérieurs contemporains et aux lofts. Côté finitions, on peut opter pour une teinte satinée, lisse et facile d’entretien, ou sablée pour un effet de matière. Il existe aussi des effets chêne naturel ou cérusé très réalistes.

La noblesse du bois
Authentique et chaleureux, le bois nous isole naturellement du froid et du bruit. Stable et résistant, il permet de réaliser des fenêtres de style et de format variés. On l’apprécie dans sa version classique pour équiper les maisons traditionnelles. La fenêtre en bois est un atout charme et elle sait aussi se faire plus contemporaine, avec des profilés droits et fins teints en gris ardoise ou en taupe. C’est d’ailleurs la seule menuiserie que l’on peut peindre à nos couleurs, pour une personnalisation totale. L’entretien s’avère moins
fastidieux qu’autrefois : côté extérieur, les lasures sont désormais garanties 5 ans (transparentes) ou 10 ans (opaques).

Le PVC en mode caméléon
Il affiche de remarquables performances thermiques et des profilés plus fins, droits ou galbés selon le style désiré. Il arbore aujourd’hui des dizaines de teintes satinées ou mates (bleu acier, gris anthracite, tons métallisés…), disponibles en bicoloration (une couleur à l’extérieur, une autre à l’intérieur). Il sait aussi imiter le bois, revêtu d’un film décor veiné qui résiste à l’usure et aux UV.

 

Bonnes adresses: Kosi-XpandaAluchic,

fenetre-aluchic

Esthétiques et anti-effraction

Fabriquées en Belgique et dotées de revêtements anti-UV à double face, les barres anti-effraction Clear Guard sont d’une épaisseur de 6 mm et d’une largeur de 30 mm, ne nécessitent aucun entretien et offrent une garantie de 10 ans sur les lames et fixations. Elles sont disponibles en version standard ou sécurité renforcée. Réputées inviolables, les barres à sécurité renforcée se connectent facilement à votre système de sécurité existant, qui demeure actif même si les fenêtres sont ouvertes. Les bandes sont installées à l’intérieur du cadre de la fenêtre, espacées chacune de 120 mm pour une sécurité optimale. Les bandes sont fixées directement sur le cadre de la fenêtre au moyen de 4 points d’ancrage. Tout le système est sécurisé à chaque intervalle d’un mètre par un renfort central vertical. Pour l’entretien des barres, il vous suffit juste de dépoussiérer (pas de peinture, antirouille, tissu abrasif ou produits chimique requis).

Disponibles chez Birmingham Glass Solutions Ltd.

Clear Burglar bars birmingham

Bien choisir son portail

Touche finale de votre habitation, le portail se choisit avec soin pour s’intégrer parfaitement au décor. Sécurité oblige, il représente un achat à ne pas prendre à la légère. Il devra non seulement protéger votre habitation de toute intrusion mais aussi afficher une réelle résistance : ouverture et fermeture, pluie, vent, sa solidité sera soumise à rude épreuve.

Quel matériau choisir ?
Sa résistance passe avant tout par le type de matériau utilisé. Le portail est une menuiserie extérieure qui va être fortement sollicitée et il vaudra mieux opter pour un portail
en aluminium beaucoup plus solide que pour un portail en PVC. Outre sa grande solidité et sa résistance à la corrosion, l’aluminium ne manque pas d’avantages : sans entretien (un coup de jet d’eau), ce matériau très léger peut se décliner en de multiples coloris, offre une stabilité incomparable dans le temps et permet les grandes dimensions. Autre matériau utilisé, le bois apprécié pour sa solidité et son esthétisme naturel, avec un bémol néanmoins : il demande plus d’entretien que l’aluminium. Pour assurer sa longévité, le portail est généralement traité avec des insecticides et des fongicides, traitement qu’il vous faudra repasser tous les deux ou trois ans, accompagné d’un lasurage pour éviter toute détérioration. Si vous voulez un aspect bois sans ses inconvénients, optez pour l’aluminium qui imite parfaitement la teinte et le veinage du bois, ou le bois composite. Enfin, solides et tout en authenticité, les portails en fer forgé auront fière allure : traités contre la rouille et la corrosion, ils exigeront aussi d’être entretenus pour éviter que la peinture ne s’écaille.

Standard ou sur mesure ?
Avant tout achat, prenez les mesures nécessaires à la pose du portail. Si les dimensions de votre portail sont standard (entre 3 et 3,50 m entre les deux piliers et entre 1,40 et 1,50 m de hauteur), vous pourrez vous tourner vers un produit standard vendu dans une grande surface de bricolage. Pour des dimensions particulières ou si vous souhaitez un produit livré clef en mains, il est préférable de s’adresser à une entreprise spécialisée dans la fermeture ou à un menuisier.

Quel type ou forme ?
Selon la configuration de votre maison, vous aurez le choix entre un portail battant et un portail coulissant. Dans le cas d’un portail battant, le ou les vantaux vont pivoter sur leurs gonds et s’ouvrir vers l’intérieur (cas le plus fréquent) ou vers l’extérieur. Pour installer ce type de portail, il est donc obligatoire de disposer de suffisamment d’espace derrière le portail. Esthétique et tendance, le portail coulissant sera plus adapté si vous manquez de place derrière le portail ou si votre terrain est très en pente. Le portail va alors coulisser sur un rail fixé au sol, nécessitant ainsi un espace latéral important sur un côté ou l’autre de la clôture (au moins autant que la longueur des vantaux, soit environ 3 m). Battant ou coulissant, vous pourrez ensuite vraiment affiner le look de votre portail en vous décidant pour une forme droite assez tendance ou une forme bombée. Vous devrez enfin, choisir entre plusieurs types de remplissages. Outre leur déclinaison en des dizaines de couleurs, on peut choisir de ne pas être vu avec un portail plein, de jouer la transparence avec un modèle ajouré qui laissera passer la lumière ou enfin de faire un mix des deux avec un portail semi-ajouré comportant une partie inférieure pleine.

Avec ou sans moteur ?
Le portail motorisé remporte tous les suffrages car c’est beaucoup plus pratique d’appuyer sur un bouton et de ne pas avoir à descendre de sa voiture pour ouvrir ou fermer son
portail. La motorisation la plus classique pour les portails battants est la motorisation à bras articulés mais elle ne convient que pour les portails battants. Elle est idéale pour un portail léger, en PVC et permet une ouverture rapide, très sécuritaire. Pour les portails coulissants, la motorisation à crémaillère est de rigueur : elle fonctionne sur un rail grâce à une crémaillère dentée installée à la base du portail et est adaptée à tous les matériaux.

Bonnes adresses : Li Tung Sang, Batipro LtdEco-Deck, Light Deck, Neetoo, Furnicon.

portail-gate