Produire sa propre électricité, c’est possible avec des panneaux photovoltaïques. Zoom sur ce placement vert très tendance.

Comment ça marche ? 

Un panneau photovoltaïque est un assemblage de cellules photovoltaïques, capables de transformer directement la lumière du soleil, gratuite et inépuisable, en électricité. Cette conversion a lieu grâce au matériau dit «semi-conducteur» dont est composée chaque cellule photovoltaïque. Le matériau le plus couramment utilisé pour les cellules photovoltaïques est le silicium. Cet élément naturel, disponible en grande quantité sur Terre, possède la propriété de générer de l’électricité quand il reçoit de la lumière du soleil. «Sans pièce mécanique, il convertit directement l’énergie solaire en électricité, sous forme de courant continu», explique Jérémie Ayache, directeur de développement de SFER. «Cette électricité est ensuite transformée par un onduleur en courant alternatif.» L’électricité «verte» ainsi produite est disponible directement ou peut être stockée en batteries ou encore injectée sur le réseau du Central Electricity Board (CEB).

Trois systèmes disponibles 

Selon la société Duraco, il existe trois systèmes de panneaux photovoltaïques. Le premier système, sans batteries, est lié au réseau du CEB. Ce système produit de l’électricité pendant la journée et le soir, on doit avoir recours au CEB. À noter qu’en cas de coupure pendant que le soleil est présent, le système de photovoltaïque est désactivé par mesure de sécurité. Le deuxième système est la station autonome (off grid system) avec batteries. Ce type de modèle peut vous donner de l’électricité pendant les périodes cycloniques et cela ne nécessite pas d’être connecté au réseau. Le troisième système, le système hybride, est lié au réseau du CEB et en parallèle, il est équipé de batteries pour assurer qu’il y a de l’électricité pendant les périodes cycloniques ou en cas de «black-out».

L’installation 

Selon Jérémie Ayache, la puissance maximale autorisée par le CEB pour une résidence ayant un compteur monophasé est de 3,5 kWc. Pour un foyer ayant un compteur triphasé, il faudra s’orienter vers une puissance de 5 kWc obligatoirement afin de respecter le grid code mis en place par le CEB. Pour info, on exprime la puissance d’une installation photovoltaïque en watts crête (Wc). C’est la puissance électrique maximale qu’une cellule photovoltaïque peut fournir dans des conditions idéales : capteur face au soleil par ciel sans nuages. Un panneau photovoltaïque ayant une surface de 1 m² (125 Wc selon la technologie choisie) livre par an moyennement un peu plus de 100 kWh. La consommation d’électricité moyenne d’une famille est de 3 500 à 4 000 kWh par an. Pour produire cette électricité, on aurait besoin d’une installation ayant une surface de 35 à 40 m². Chez Duraco, comptez une semaine pour l’installation, tandis que chez SFER, il vous faut compter une journée pour la plus petite installation, 3 jours pour une installation de 3,5 kWc et une semaine pour un système de 5 kWc.

La maintenance 

Deux ans après l’installation, le client peut faire le nettoyage lui-même ou faire appel à SFER qui propose un contrat de maintenance au coût de Rs 1/Wc installé. De son côté, Duraco vous conseille de vérifier vos panneaux deux fois par an, car plus il y a de la poussière, plus il faut des interventions pour les nettoyer.

Les pour et les contre 

L’énergie solaire apportée par les panneaux photovoltaïques a plusieurs avantages : il s’agit d’une énergie inépuisable puisqu’elle est issue des rayons du soleil (ressource illimitée et gratuite) et, de ce fait, elle respecte la nature et l’environnement. C’est une énergie renouvelable très fiable car il n’y a pas de risque de rupture. Elle peut être installée partout. Sur les sites isolés, l’énergie photovoltaïque offre une solution pratique pour obtenir de l’électricité à moindre coût. La revente du surplus de production permet d’amortir les investissements, voire de générer des revenus

Les systèmes photovoltaïques sont garantis 12 ans et sont fiables : aucune pièce employée n’est en mouvement. Les matériaux utilisés (silicium, verre, aluminium), résistent aux conditions météorologiques extrêmes.

L’énergie photovoltaïque est totalement modulable et peut donc répondre à un large éventail de besoins. La taille des installations peut aussi être augmentée par la suite pour suivre les besoins de son propriétaire.

En revanche, si le coût de l’installation est relativement important, avec les aides financières etla vente de l’électricité, cette installation se rentabilise en quelques années. Lorsque le stockage de l’énergie électrique par des batteries est nécessaire, le coût du système photovoltaïque augmente. Les panneaux contiennent des produits toxiques et la filière de recyclage n’est pas encore existante.